Quels sont les avantages et les inconvénients des abréviations ?

Bien que le français ne soit pas une langue qui utilise excessivement les abréviations, il en existe plusieurs et elles ne sont pas exemptes de conflits du langage. La raison de ce conflit est qu’elles sont souvent mal écrites. Quelles sont les abréviations officielles ? Quelles sont celles inventées par les gens ? Découvrez avec nous les avantages et les inconvénients des abréviations.

Inconvénients des abréviations

Il existe une série d’abréviations officielles et le problème principal est que les gens ne les écrivent pas correctement. Par exemple, l’abréviation de page est « p. » mais beaucoup de personnes l’écrivent incorrectement « pp. ». Parmi les erreurs fréquentes, on retrouve l’oubli du point final ; « etc » au lieu de « etc. » (la forme correcte) est un cas typique. Ainsi, si la personne écrit un texte formel, officiel, important ou pour le travail, elle finira par faire plusieurs fautes d’orthographe, fautes que nous ne commettrions peut-être pas si nous ne faisions pas parfois un usage incorrect des abréviations.

D’autres mettent bien un point, sauf quand il s’agit de la fin d’une phrase, où ils mettent un double point : « Nous avons mangé, dansé, nous nous sommes amusés, nous avons fait des photos, etc.. ». C’est une erreur. Si une abréviation comme « etc. » arrive en fin de phrase, le point de cette dernière clôt la phrase (un autre n’est pas nécessaire).

Il faut ajouter aux fautes d’orthographe un autre problème commun : les gens inventent des abréviations, ce qui peut dénaturer la langue française. Vous pouvez tomber sur « q » au lieu de « quoi » ; « pq » au lieu de « pourquoi » ; « o » ou « n » au lieu de « oui » ou « non » ; ou « slt » au lieu de « salut ». Tant qu’on les utilise dans un cadre informel, il n’y a pas de problème. L’inconvénient surgit lorsqu’une personne croit que certaines de ces formes non officielles sont acceptées et qu’elle les emploie dans un document formel.

Avantages des abréviations

Une chose est sûre, les abréviations ont aussi certains avantages. Le premier est qu’elles vous font gagner du temps et de l’espace. Elles sont idéales quand vous devez utiliser plusieurs fois le même mot tout le long du texte.

D’autre part, l’avantage est que le lecteur lira toujours le mot en entier, même si ce dernier est abrégé. Par exemple, s’il lit le mot « admin. » à voix haute, il prononcera « administrateur ». Ce qui n’est pas le cas, par exemple, avec l’emploi des sigles et des acronymes (OTAN sera prononcé « OTAN » et non « Organisation du traité de l’Atlantique nord », à moins que nous l’écrivions sous cette forme littérale).

Avantages des abréviations informelles ?

On a longtemps pensé qu’utiliser des formes comme « à kel hr tu viens ? » au lieu de « à quelle heure tu viens ? » dans les SMS ou sur des chats, favorisait l’acceptation d’une écriture incorrecte et pleine de fautes. Mais aujourd’hui, de nombreux experts ne sont pas d’accord : Ils affirment que : « Si le récepteur est capable de comprendre l’abréviation, cela signifie qu’il sait à quel mot on fait référence ».

En d’autres termes, même si nous utilisons ces formes sur des chats, par SMS ou sur les réseaux sociaux, il est rare que nous les utilisions par erreur dans un texte formel. Vous connaissez maintenant les avantages et les inconvénients des abréviations. Nous vous recommandons de les utiliser avec parcimonie.

image

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Nederlands (Néerlandais)