La traduction musicale

Beaucoup de gens pensent qu’il n’est pas nécessaire de compter sur l’aide d’un spécialiste pour la traduction musicale. Rien n’est plus éloigné de la vérité. Il vous faut savoir avant tout chose qu’il existe plusieurs types de traductions. Il semble évident que la traduction d’un dépliant publicitaire doit s’appuyer sur toute une série de clés qui varieront considérablement par rapport à la traduction littéraire, pour ne citer qu’un exemple. Il en va de même pour la musique.

Affronter une traduction non spécifique d’une œuvre musicale diminuerait sensiblement la qualité de celle-ci, et c’est pour cela que l’adaptation des opéras, des comédies musicales et des paroles de chansons requiert l’aide d’une entreprise de traduction de musique, qui soit en mesure d’aller bien au delà d’une traduction littérale. Nous vous en fournissons les clé ci-après.

Quelles sont les tâches d’une entreprise de traduction musicale ?

Les traductions musicales sont intimement liées à la traduction littéraire. Ou plus particulièrement à l’adaptation de la poésie, car elle doit prendre en compte des éléments tels la rime, le rythme ou bien la musicalité. C’est pour cette raison que nous sommes face à l’un des types de traduction les plus compliqués qu’il existe.

La traduction musicale reste une grande inconnue. Il en est ainsi car sa demande est inférieure à celle du reste des traductions : pensez que toute la musique n’est pas créée pour être traduite. Mais cela n’implique pas qu’elle soit moins nécessaire pour autant : en effet la traduction musicale exige d’adapter le contenu sans jamais perdre de vue le rythme, ce qui rend la tâche du traducteur (très) difficile.

Considérations :

1. Traduction libre ou traduction littérale ?

Lorsque l’on a besoin de traduire une chanson, vous devez définir si vous en avez besoin pour qu’elle soit lue ou chantée. Dans le premier cas, le traducteur optera probablement pour une traduction littérale, offrant un texte fidèle à l’original, mais sans rythme. Cependant si le texte va être chanté, une traduction libre sera alors nécessaire, en prenant ici le risque de modifier l’intention d’origine : c’est pour cela que la traduction libre exige de plus grandes précautions et une certaine habileté.

2. Aspects techniques de la traduction musicale.

Ajuster les syllabes aux notes et aux temps est l’une des tâches que doivent privilégier les traducteurs musicaux. Les ajustements qu’ils peuvent appliquer sont de plusieurs types :

Mimétisme absolu : cela consiste à respecter le nombre de syllabes présentes dans le texte original, ainsi que ses accents respectifs (typique de la musique classique).

Mimétisme relatif : bien que l’on respecte le nombre de syllabes, on ne respecte pas toujours les accents linguistiques du texte original.

Altération syllabique par excès : sans altérer la mélodie, cette technique peut modifier les syllabes tant dans leur nombre que dans leur durée (habituel dans la pop).

Altération syllabique par défaut : cela consiste à employer moins de syllabes, car en incluant des silences dans l’œuvre, elles viennent se rallonger.

Comme vous pouvez le constater, la tâche d’une entreprise de traduction de musique est l’une des plus complexes et méritoires qui soit dans le monde de la traduction. Si vous avec besoin de faire appel à un traducteur assermenté pour l’adaptation d’œuvres musicales, contactez-nous, nous vous informerons plus en détail.

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Nederlands (Néerlandais)