Stratégies de Traduction | Blarlo.com

Il est important qu’un bon traducteur ait une bonne maîtrise de la langue, une bonne orthographe, grammaire, ponctuation et syntaxe, entre autres aspects. La stratégie de traduction possède un caractère individuel. C’est l’ensemble des mécanismes utilisés par chaque traducteur pour résoudre les problèmes qu’il rencontre tout au long du processus et en fonction des besoins spécifiques de chaque texte.

Si vous décidez d’opter pour des services de traduction, il est essentiel de prendre en compte l’expérience de l’entreprise, les professionnels qui y travaillent et la spécialisation et les langues maîtrisées. Ci-dessous, nous allons définir les étapes à suivre lors d’une stratégie de traduction.

Les étapes lors d’une stratégie de traduction

La traduction d’une œuvre est un processus complexe et créatif. De plus, elle comprend une série d’étapes durant lesquelles on passe le texte d’une langue à l’autre. C’est pourquoi il est fondamental que le traducteur mise sur une technique de traduction efficace. 

1. Lire la totalité du texte

Avant de commencer à traduire, il est essentiel de comprendre parfaitement chaque mot et de connaître le sujet, le style et le domaine. De même, c’est le moment pour le professionnel de déterminer le niveau de difficulté du texte et de déchiffrer les mots qu’il ne connaît pas. De plus, la plupart des experts possèdent quelques copies imprimées afin d’écrire des notes et de manipuler le texte.

2. Se renseigner et faire des recherches

C’est le moment où le responsable se renseigne sur le sujet et consulte toutes les sources nécessaires. On fait généralement des recherches sur différentes plateformes et on recourt également à des dictionnaires, aussi bien physiques qu’en ligne. Un bon traducteur consacre toujours une partie de son temps à la recherche de termes spécifiques.

3. Faire un premier brouillon

Durant cette étape du processus, on ouvre le document et on commence le travail de traduction. On commence généralement le travail en vérifiant phrase par phrase et en créant une première version du texte. Il s’agit de faire un premier brouillon pour le perfectionner au fil du temps.

4. Relire et éditer

C’est une bonne chose de laisser mûrir ses idées, et, dans le cas présent, en se servant d’un brouillon. Cela permet de donner une bouffée d’air frais à l’œuvre et au professionnel de pouvoir faire les changements nécessaires. À ce stade, il est important de vérifier les termes et les mots les plus complexes, afin de voir si on les traduit correctement. Durant cette étape du processus, on dispose déjà d’une deuxième version.

5. Faire les derniers changements et finaliser le processus

C’est le moment de lire le texte dans la langue demandée et de faire les derniers changements. Durant cette phase, le traducteur met l’accent sur les éventuelles erreurs de grammaire et d’orthographe commises.

En définitive, lorsque vous faites appel à un expert traducteur, il est important de connaître sa trajectoire et ses spécialités afin de réaliser un bon travail de traduction. Qu’il s’agisse d’une traduction en espagnol, en anglais, en allemand… il convient de toujours suivre le même ordre et de consacrer le temps nécessaire à la relecture de chaque texte. Nous vous encourageons à faire appel à des services de traduction de qualité et professionnels.

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Nederlands (Néerlandais)