Le texte parallèle | Blarlo.com

Si la communication orale est fondamentale dans l’apprentissage dès le plus jeune âge, il est également possible de s’appuyer sur des techniques comme celle du texte parallèle dans la formation que vous recevez à l’université. Nous vous expliquons ci-dessous en quoi cela consiste.

À quoi sert le texte parallèle

Cette stratégie méta-cognitive consiste à créer un texte parallèle à celui que vous étudiez, mais toujours dans un objectif précis qui vous aidera à mieux comprendre son sens. Elle est utilisée pour :

· Améliorer la réflexion sur ce que vous venez de lire ou traduire. Son utilisation régulière vous aidera à connaître la progression de vos connaissances.

· À élargir votre capacité linguistique, car pour rédiger le texte, vous devrez le réécrire et réélaborer les informations qu’il contient.

· Le nouveau texte sera complètement original et créé pour vous. Autrement dit, elle contiendra les informations les plus importantes du texte à traduire pour pouvoir les examiner le plus rapidement possible.

· Elle permet de donner un certain sens à ce que vous traduisez et d’assimiler les informations.

· Vous obtiendrez les outils nécessaires pour découvrir comment mieux traduire.

· C’est une méthode qui s’adapte à la perfection à tout type de besoin en traduction.

· Elle permet au contexte de chaque traduction de devenir aussi le protagoniste du résultat.

· Elle met à l’épreuve votre créativité et, le plus important, votre capacité critique et votre esprit de synthèse. C’est à vous de distinguer les informations les plus importantes de celles qui sont secondaires, bien que, comme vous l’apprendrez, vous ne deviez jamais oublier le moindre détail pour que votre traduction soit toujours exacte et totalement fidèle au texte d’origine.

Comment rédige-t-on un texte parallèle ?

Les étapes à suivre pour le rédiger sont les suivantes (n’oubliez pas d’avoir la patience nécessaire pour que votre effort soit récompensé) :

· Commencez par définir son objectif.

· Définissez le contenu. Vous pouvez ajouter des dessins, des schémas, des commentaires personnels et des propositions pour mettre en pratique ce qui a été appris. Inclure un glossaire à la fin est toujours une bonne chose.

· Créer un sommaire permettant d’atteindre n’importe quel point du sujet le plus rapidement possible.

· Votre texte parallèle doit être propre et vous devez soigner au maximum sa présentation.

La spécialisation du traducteur

Si vous réfléchissez un instant, même si la méthode que nous vous avons donnée précédemment permet de connaître un sujet plus facilement, elle est également parfaite pour vous en tant que traducteur. Au fond, une traduction n’est ni plus ni moins qu’un texte parallèle créé à partir d’un texte original, même si, dans ce cas, il faut respecter au maximum l’original.

Il est cependant recommandé de mener cette activité à bout pour comprendre le texte à traduire et le diviser en X parties. C’est un outil très utile car il vous permettra d’aborder votre travail d’un point de vue différent, de manière efficace et plus recommandée.

Apprenez davantage en utilisant le texte parallèle et mettez-le en pratique dans votre travail de traducteur. Ordonner chaque passage de manière parallèle est toujours conseillé pour réussir à transmettre au lecteur l’idée de l’auteur original.

image

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Nederlands (Néerlandais)