Parler plus d’une langue aide à prévenir la maladie d’Alzheimer

Le pouvoir des mots va bien au-delà des émotions et des souvenirs. Les mots sont un bouclier pour le cerveau.
Les personnes parlant plusieurs langues ont une meilleure concentration et utilisent le cerveau de manière plus efficace.

Apprendre une nouvelle langue aide à prévenir la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative incurable qui est habituellement diagnostiquée chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Ses symptômes sont facilement reconnaissables : perte de mémoire et détérioration des parties du cerveau lorsque les neurones meurent.

L’impact de la maladie d’Alzheimer dans la société d’aujourd’hui est foudroyant. L’OMS estime qu’environ 46,8 millions de personnes ont été atteintes de démence dans le monde entier en 2015, la cause principale étant la maladie d’Alzheimer. En 2050, elle aura vu tripler sa population.

Comment résister à cette maladie, pour l’instant indestructible ? La solution est très simple : exercice et activité en permanence du cerveau. L’apprentissage d’une langue est la gymnastique mentale la plus efficace.

De nombreuses études telles que celles menées par des scientifiques italiens à l’hôpital San Raffaele à Milan ou à l’Université de York à Toronto indiquent que les personnes parlant deux langues ou plus réussissent à réduire les dommages causés par la maladie d’Alzheimer.

Une des dernières études publiées dans la revue Neurology a confirmé que les personnes parlant plusieurs langues depuis leur enfance ou l’âge adulte réussissent à ralentir la maladie entre 4 ou 5 ans.

Parler plus d’une langue génère une réserve cérébrale, non seulement grâce au fait de maîtriser plusieurs langues mais aussi en raison de leur usage. Plus elles sont pratiquées, plus votre cerveau sera protégé.

 

Il n’est jamais trop tard pour apprendre

Le bilinguisme est un mécanisme puissant de protection car le cerveau reste actif, que ce soit chez les personnes ayant appris plusieurs langues depuis petites que pour celles qui les ont appris à l’âge adulte. Le but est d’exercer le muscle le plus important de notre corps, le cerveau.

Peu importe votre âge, c’est toujours le moment idéal pour apprendre, et encore plus une langue. Non seulement elle vous aidera à communiquer avec d’autres personnes, à voyager ou même dans votre travail, mais il s’agit également de la meilleure défense pour votre cerveau.

Tenté ? Partagez avec nous les langues que vous maîtrisez ou de votre liste de vœux ! Mieux vaut tard que jamais.

 

Spread the love

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais)

Comment
There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.