Contrôle qualité des traductions

// Cambios para SEO blarlo
Avez-vous besoin de services de traduction ?
Contactez-nous maintenant pour obtenir un devis

Vous avez peut-être lu de nombreuses choses sur la qualité des traductions réalisées par des professionnels. Cependant, vous êtes-vous déjà demandé comment on atteignait cette qualité ? Dans cet article, nous vous parlerons du contrôle qualité, des outils qui peuvent nous aider et de leurs avantages.

Qu’est-ce que c’est ?

Le contrôle qualité des traductions consiste en la détection d’erreurs à l’aide d’outils informatiques, et est réalisé avant la remise ou la publication de la traduction. On vérifie l’orthographe et on détecte les doubles espaces, les répétitions de mots, les fautes de ponctuation et les incohérences terminologiques ou numériques. De plus, il permet de s’assurer qu’aucun segment n’a été oublié, en particulier pour les projets très volumineux. En gros, c’est une relecture exhaustive. 

Pour les projets moins volumineux, c’est le traducteur original qui effectue le contrôle qualité. Cependant, pour les projets sur lesquels travaillent deux traducteurs ou plus, il peut être nécessaire de faire appel à un autre professionnel responsable de détecter les erreurs, d’uniformiser la terminologie et d’appliquer les normes linguistiques propres à la langue cible, comme pour l’usage des guillemets par exemple. Dans ces cas-là, la présence d’un traducteur ou d’un relecteur externe garantit la cohésion et la cohérence de la totalité du texte.

Outils

Il existe des outils d’aide à la traduction. Il s’agit des outils de traduction assistée par ordinateur (ou TAO), comme SDL Trados Studio ou MemoQ. Ils localisent les erreurs et comprennent un correcteur orthographique qui nous évite de dépendre d’autres programmes. Malgré cela, nous pouvons passer notre texte sur Microsoft Word pour nous assurer, de manière rapide et simple, que l’orthographe, la grammaire et la ponctuation sont correctes.

XBench est un des outils les plus connus pour contrôler la qualité des traductions. Il dispose de trois catégories : Basic, Content et Checklists. La catégorie Basic indique les erreurs communes, comme les omissions ; Content se concentre sur le contenu ; et Checklists permit de configurer à l’avance des mots qui peuvent être mal utilisés dans un contexte déterminé. De plus, il fonctionne comme un gestionnaire terminologique, un moteur de recherche et un correcteur orthographique.

QA Distiller est un programme similaire et également un des plus connus. Il se caractérise par son très vaste système de reconnaissance de fichiers, qui fait qu’il est compatible avec presque n’importe quel format, et par la possibilité d’éditer le texte directement sur l’interface.

En plus des outils que nous avons vus, il existe des systèmes de paiement, comme Error Spy, ainsi que des options à code ouvert, comme LanguageTool et les applications d’Okapi Framework, comme CheckMate, qui servent principalement à vérifier l’orthographe, la grammaire et le style.

Avantages

Ces outils permettent de grandement accélérer et faciliter notre travail et nous aident à tenir les délais les plus courts de manière efficace. D’autre part, grâce au contrôle qualité, vous réussirez à transmettre votre message de manière précise et fidèle, et vous obtiendrez l’effet escompté auprès des destinataires. De plus, l’absence d’erreurs vous aidera à préserver votre image professionnelle et à faire bonne impression auprès de vos clients car ils verront que vous tenez compte des moindres détails. Maintenant que vous savez tout cela, nous vous encourageons à faire appel à des services de traduction professionnels pour obtenir des travaux de qualité.

image

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais)