INTELLIGENCE HYBRIDE DE TRADUCTION CONNECTÉE

Chez blarlo.com, nous avons de nombreux clients qui viennent du secteur online et traditionnel, bien qu’il soit de plus en plus commun que les clients aient des besoins de traduction dans les deux domaines. Dans cet article, nous vous expliquons notre vision et la façon dont nous nous préparons à gérer les projets de nos clients en ligne.

Le monde de la traduction est en constante évolution, tout comme la communication dans les médias électroniques. La communication dans ce type de médias est utilisée depuis à peine 40 ans (soit un instant dans l’histoire du langage) et elle varie de façon très dynamique d’un point de vue personnel et de l’entreprise, en particulier avec l’irruption d’Internet et des téléphones portables.

De nos jours, Internet est le moyen le plus utilisé pour trouver des services ou des produits, c’est une vitrine où des personnes du monde entier recherchent le service ou le produit dont elles ont besoin. Le contenu est donc devenu une des clés du marketing et des ventes.

Chez blarlo.com, nos clients nous demandent d’être préparés à ces changements, car les processus de traduction n’ont jamais été aussi efficaces qu’aujourd’hui. C’est pourquoi nous nous y préparons grâce à un concept que nous appelons « intelligence hybride de traduction connectée ». Mais avant de vous l’expliquer, analysons quelques facteurs qui ont un impact sur la technologie que nous sommes en train de créer.

Le Contenu

D’une part, on génère beaucoup plus de contenu qu’à n’importe quel autre moment de l’humanité, de façon beaucoup plus rapide et dynamique. À titre d’exemple, voici quelques données sur la communication dans les médias électroniques et sur le contenu produit par minute en 2019 :

  • 188 millions de courriers électroniques envoyés.
  • 3,8 millions de recherches sur Google.
  • 4,5 millions de vidéos sur YouTube.
  • 90,000 tweets.
  • 1 million de personnes connectées à Facebook.
  • 1 million de dollars de ventes en commerce électronique, etc.

Le volume de contenu que nous produisons donne le vertige et les projets de traduction peuvent sembler irréalisables ; mais en même temps, nous pouvons diviser le contenu en petites entités qui ont du sens, telles que des descriptions d’articles, des posts, des avis, des tweets, des courriers électroniques, etc. Des entreprises comme Amazon ont des milliards de mots à traduire, lesquels nous pouvons classer en entités individuelles de descriptions d’articles, d’instructions, de services et d’évaluations de clients.

La façon dont on crée le contenu a également changé. Ce dernier est beaucoup plus dynamique, il est constamment actualisé et il existe une rétroalimentation dans cette création du contenu entre le créateur et le consommateur. Le contenu est quelque chose de vivant qui est constamment actualisé et rétroalimenté.

Une des autres caractéristiques du contenu, c’est qu’il se trouve dans une grande variété de sources, sous divers formats, en différentes versions, et tout cela change en fonction du client, en raison des différentes plateformes de commerce électronique, des grands distributeurs mondiaux, des différents réseaux sociaux, des applications de chat, de vidéo, de newsletters, de ebooks, etc.

Mondialisation et localisation

On pourrait parler d’un processus de mondialisation où les entreprises sont de plus en plus mondiales, et les produits et services sont de plus en plus internationaux, mais le marketing, la communication et la livraison sont de plus en plus locaux.

Soit vous êtes présent dans la langue locale du client soit vous n’existez pas : le contenu et les produits doivent être localisés pour répondre aux besoins des clients. Il n’y a que comme ça que le client montrera de l’intérêt pour votre produit. Si vous n’êtes pas présent dans la langue du client, il est très probable qu’il ne tombe jamais sur vous. Et même si cela arrivait, 75 % des clients en ligne préfèrent acheter dans une boutique qui existe dans leur propre langue, même si on lui propose un meilleur prix.

C’est pour ces raisons que souvent, certains clients de blarlo.com nous demandent de traduire leur contenu dans jusqu’à 35 langues différentes.

C’est dans ce cadre que nous développons notre concept sur la façon d’aborder efficacement les projets de traduction et de trouver des solutions aux défis posés par le marché, et c’est dans ce cadre qu’est née l’approche de blarlo.com : l’intelligence de traduction connectée.

Intelligence hybride de traduction connectée

Ce concept englobe les services et les technologies qui nous permettent de trouver des solutions aux défis posés par la traduction de nos jours.

INTELLIGENCE HYBRIDE

Nous entendons par intelligence hybride, la capacité à comprendre et résoudre des problèmes. Dans ce cas précis, elle nous donne la capacité de contrôler et diriger de façon optimale tout le processus de traduction. L’intelligence que nous utilisons est hybride car une grande partie des processus sont supportés par l’Intelligence Artificielle, mais elle est complétée par la gestion de nos chefs d’équipe natifs, qui connaissent parfaitement les clients et leurs besoins ; son travail nous aide à gérer et rétroalimenter notre système.

Nous avons conçu notre plateforme technologique T.O.P. (Translation Optimization Platform), sur laquelle nous travaillons continuellement, dans le but de :

  • détecter de façon automatique les changements ou le nouveau contenu créé par le client et qui doit être traduit sur n’importe laquelle de ses sources d’informations : comme des nouveaux produits sur le e-commerce, des changements sur le blog, dans les conditions d’utilisation, sur les réseaux sociaux ou au niveau du centre d’assistance ;
  • séparer le contenu du format, de façon à ce que les traducteurs travaillent sur des textes non formatés pour faciliter et accélérer le processus de traduction et éviter les erreurs de mise en page ;
  • si nécessaire, diviser le contenu de façon optimale en micro-projets qui peuvent être faits par plusieurs traducteurs de façon simultanée ;
  • préparer des mémoires et des glossaires de façon automatique ;
  • assigner chaque texte spécifique aux traducteurs les plus professionnels et les plus qualifiés, en prenant en compte la connaissance du client et sa spécialité ;
  • contrôler le temps, l’homogénéisation des textes et des termes, ainsi que la relecture finale de qualité ;
  • réappliquer tous les formats originaux aux textes traduits ;
  • évaluer la qualité du travail et des traducteurs.

CONNECTÉE

Dans un monde dynamique et globalisé, la connexion entre les clients, les consommateurs et les traducteurs est fondamentale pour optimiser les processus de traduction.

Clients

De nombreux clients ont de multiples départements qui requièrent des services de traduction comme le département juridique, marketing, assistance, e-commerce, etc., et chacun d’eux ont des modes de travail et des besoins complètement différents selon le volume de contenu qu’ils génèrent, la spécialisation et le format du contenu. Chaque département est différent et il faut répondre à ses besoins, mais il doit exister un point de connexion unique où chaque client peut contrôler et surveiller ses traductions de façon indépendante, et en même temps analyser de façon globale tout le processus à l’intérieur de la compagnie pour pouvoir contrôler tous les projets et les coûts.

Les besoins de départements aussi différents d’un même compte client doivent avoir une cohérence et une homogénéité et doivent être contrôlés, ce qui est uniquement possible si tous les besoins du client sont connectés aux bons traducteurs et si tout le processus de traduction est contrôlé depuis un seul point, blarlo.

Consommateurs

Le cycle de vie du contenu est beaucoup plus dynamique et de nouveaux acteurs prennent part à la génération de ce contenu : maintenant, les utilisateurs interagissent, participent et créent du contenu de sorte que le processus devient cyclique.

Souvent, il faut connecter ces sources de génération d’informations comme les avis, les recommandations, les centres d’assistance ou les réseaux sociaux aux processus de traduction pour améliorer le service et augmenter la satisfaction de l’utilisateur et les taux de conversion.

Les besoins de l’utilisateur changent et nous devons être prêts à générer du contenu qui réponde aux demandes à chaque instant.

Une fois de plus, la technologie joue un rôle clé à ce stade du processus.

Contenu

Comme nous l’indiquions lorsque nous parlions de contenu, les sources sont de plus en plus importantes, les formats plus divers et la génération des différents contenus se fait souvent en temps réel.

La connexion avec les origines du contenu est fondamentale pour faire le poids dans le monde globalisé d’Internet. La vitesse est une valeur fondamentale, il faut se connecter à toutes les sources d’origine du contenu du client pour être informé des changements en temps réel et le traduire d’une manière habile qui permettra de tenir informés les utilisateurs qui le demandent.

Il est fondamental de générer des API (interface de programmation d’application) pour se connecter au contenu et pouvoir le remettre traduit sur l’application. Nous travaillons sur le développement de connecteurs avec :

– des blogs, sites Web, wikis, Intranets, gestionnaires de contenu ;

– des boutiques en ligne, plateformes de e-commerce ;

– des réseaux sociaux ;

– des applications d’assistance utilisateur ou ventes ;

– des systèmes de messagerie instantanée et courrier électronique ;

– des plateformes de formation en ligne.

Traducteurs

Le volume des contenus, la diversité des langues utilisées et le temps de réponse que demande le marché font que, souvent, il n’est plus possible d’avoir un seul traducteur de confiance et qu’il faut créer des équipes de traduction pour un même projet.

Chez blarlo, nous faisons en sorte que des traducteurs du monde entier collaborent sur le même projet. Pour ça, il est nécessaire d’aller chercher des talents dans leur pays d’origine, puisque c’est là que résident de nombreux traducteurs spécialisés. De plus, résider dans le pays auquel est dirigé le contenu constitue une valeur en soi, car cela permet au traducteur d’être directement en contact avec la culture et l’actualité du pays. Le détail est ce qui permet de faire la différence entre une bonne traduction et une excellente traduction.

Pour certains services de traduction comme des centres de support et d’assistance client de grandes multinationales, les services de traduction doivent fonctionner 24 heures sur 24, il est donc fondamental de disposer de traducteurs avec différents fuseaux horaires pour la même langue.

Par conséquent, disposer d’un réseau mondial de traducteurs professionnels connectés de façon efficace est un facteur essentiel pour pouvoir offrir un service global aux clients. Tous les traducteurs de blarlo.com travaillent en étant connectés à la T.O.P., où ils reçoivent leur travail, disposent de toutes les informations sur les projets et où est géré tout le cycle de vie de la traduction.

Le travail et l’efficacité des traducteurs sont évalués par une IA et par les clients, et les meilleurs traducteurs obtiennent plus de travail.

TRADUCTION

Le processus de traduction est un processus en constante numérisation et transformation qui s’adapte aux besoins de la communication numérique et aux défis des nouveaux commerces numériques.

Jamais autant d’informations à traduire, en autant de formats, de façon aussi rapide et avec autant de langues et de marchés à atteindre, n’ont été générées dans l’histoire.

Les défis face aux besoins de connexion, scalabilité, efficacité, sécurité et confidentialité des plateformes de traduction n’ont jamais été aussi grands et ça ne fait que commencer.

Chez blarlo.com, nous travaillons sur l’automatisation de tout le processus de traduction, dans le but de répondre à tous les nouveaux besoins du marché, mais en garantissant toujours que derrière toute cette technologie et les traductions se trouve le talent des meilleurs traducteurs professionnels natifs qui collaborent avec nous au quotidien depuis les quatre coins du monde. Merci pour votre travail !

Dans un autre article, nous vous parlerons de la T.O.P. (Translation Optimization Platform). C’est elle qui permet l’existence du concept d’« intelligence hybride de traduction connectée » et c’est avec elle que nous essayons de résoudre toutes les questions technologiques du concept que nous vous avons présenté dans l’article d’aujourd’hui. Au final, notre travail se résume à simplifier un processus pour que, quand un client crée un nouveau produit ou un nouveau contenu, tout le processus soit automatisé et prenne peu de temps (indépendamment du volume), et que le client puisse commercialiser le produit ou le contenu dans toutes les langues de manière automatique mais en ayant un contrôle total et que le résultat soit de grande qualité. Vu comme ça, cela ne semble pas très complexe, mais c’est un défi incroyable.

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Nederlands (Néerlandais)