Il y a d’autres langues que l’anglais en e-commerce

ecommerce

Internet et les nouvelles technologies contribuent à la mondialisation de tout ce qui nous entoure. Il est de plus en plus facile d’obtenir des informations, de garder le contact les uns avec les autres ou d’acheter des produits n’importe où dans le monde. Ce dernier aspect fait que les commerces en ligne soient obligés de prendre des dispositions afin de faire face à la transformation numérique, comme celle de traduire leur e-commerce en anglais.

 

Mais les e-commerce devraient-ils être uniquement traduits en anglais ?

La réponse est claire et nette : non, pas du tout ! Votre site internet ne devrait pas être uniquement traduit en anglais. Il est extrêmement important de prendre en compte d’autres langues au moment de demander un devis de traduction à un traducteur professionnel. Mais pour quelles raisons ?

De nombreuses études ont démontré qu’une personne est beaucoup plus disposée à faire confiance à une entreprise et à acheter ses produits ou services quand on s’adresse à elle dans sa langue maternelle. Nous avons tendance à faire davantage confiance si la communication se fait de manière naturelle et/ou dans la langue maternelle du traducteur, c’est-à-dire, si les interprétations sont faites par un traducteur professionnel.

Cela tient au fait que, d’une manière générale, même si nous maîtrisons très bien une langue étrangère comme l’anglais, nous avons tendance à ne pas nous fier à 100 % à nos capacités d’interprétation, ni aux traductions d’une autre personne. Nous pensons souvent que nous n’avons pas bien compris ou que notre interlocuteur ne s’est pas bien expliqué, raison pour laquelle nous avons tendance inconsciemment à nous méfier.

Dans le cas du commerce en ligne, c’est un aspect qui peut s’avérer dangereux. Vous pouvez perdre de nombreux clients qui n’osent pas acheter sur votre site si le contenu n’est pas dans leur langue, de peur de ne pas bien comprendre les conditions de vente ou les caractéristiques du produit, par exemple. C’est pourquoi il est important de ne pas seulement traduire votre e-commerce en anglais mais également dans d’autres langues.

 

Dans quelles autres langues est-il recommandé de faire traduire votre e-commerce par un traducteur professionnel ?

Bien entendu, cela dépendra du marché sur lequel vous souhaitez exercer vos activités. Par exemple, une agence immobilière qui vend des appartements de luxe à des clients nordiques devra faire appel à un traducteur professionnel pour traduire ses textes en russe, vu que c’est l’une des langues les plus parlées dans le Nord de l’Europe.

Grosso modo, il existe toutefois un certain nombre de langues sur lesquelles il est conseillé de vous concentrer au moment de demander un devis de traduction :

– Le chinois. C’est incontestablement la langue la plus parlée au monde. En effet, sur Terre, une personne sur six communique de manière quotidienne dans cette langue.

– L’arabe. Presque 200 millions de personnes parlent tous les jours en arabe et communiquer dans cette langue vous permettra de développer votre modèle commercial.

– Le portugais. Cette langue est parlée par 215 millions de personnes dans des régions du monde aussi éloignées que le Brésil, l’Angola ou le Mozambique, compte tenu de l’histoire coloniale du Portugal.

– Le russe. C’est l’une des six langues officielles de l’ONU et la huitième langue la plus parlée au monde, par un total de 170 millions de personnes.

Comme vous le voyez, il est temps de ne plus seulement vous limiter à traduire votre e-commerce en anglais et de faire appel à un traducteur professionnel pour qu’il vous guide sur cette nouvelle voie. Demandez-nous un devis de traduction sans engagement et préparez-vous à augmenter votre chiffre d’affaire.

 

 

Spread the love

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais)