Pourquoi les traducteurs professionnels sont-ils rentables pour votre e-commerce ?

Nous partageons avec vous une partie de l’expérience de blarlo.com en traduisant pour des e-commerces du monde entier, le tout expliqué d’un point de vue pratique, bien que nous vous avançons la conclusion : « Compter sur des traducteurs professionnels pour traduire votre e-commerce est RENTABLE. »

Le cas présenté étudie un e-commerce moyen, avec un volume important de nouveaux produits par mois et 30 000 visiteurs de son site web par mois (nous concentrerons le cas pratique uniquement sur son site).

En premier lieu, il convient de tenir compte des concepts de base afin de pouvoir mesurer l’impact de notre cas sur un magasin qui se base sur le commerce électronique :

– Trafic : Nombre de personnes qui visitent le site web.

– Taux de conversion : Pourcentage du trafic converti en ventes (pourcentage de personnes qui visitent notre site et y font un achat).

– Ticket moyen : Montant moyen de l’achat des clients par commande.

Du point de vue de l’approche de la traduction dans un e-commerce, nous avons les possibilités suivantes :

  • Traduction automatique : Traduction 100 % automatique faite par une machine.
  • Traduction humaine : Faite par une personne et qui peut être assistée par une machine pendant le processus de traduction, mais pas dans la traduction en tant que telle.
  • Mémoires de traduction + Traduction humaine : Faite par une personne. Ici, la machine, outre le fait d’aider au processus, détecte les parties répétées ou précédemment traduites et évite que ce travail ne se répète.
  • Mémoires de traduction + Traduction automatique + Traduction humaine : Dans ce cas, un processus de traduction est lancé par le biais de mémoires de traduction et de glossaires, suite à quoi les processus de traduction automatique puis de post-édition et révision par un traducteur humain sont lancés.

Concentrons-nous donc sur notre cas pratique et analysons chacune des possibilités et ses avantages.

Données de notre e-commerce :

  • Trafic : 30 000 utilisateurs mensuels
  • Taux de conversion 4 %
  • Ticket moyen : 100,00 €
  • Nouveaux produits à traduire par mois : 500
  • Moyenne de mots par produit : 200

 

Pour notre cas de base, partons de la traduction automatique en vue de son coût nul, ce qui nous permet de faire les premiers calculs de notre magasin. Dans ce cas, pour une nouvelle langue/un nouveau pays, notre cas pratique serait tel que :

 

30 000 visiteurs x 4 % taux de conversion = 1 200 achats par mois

1 200 achats x 100,00 € ticket moyen = 120 000 euros de vente par mois

 

Besoins de traduction

500 produits x 200 mots = 100 000 mots à traduire

100 000 mots x coût nul traduction = 0 € coût traduction

 

Résultats mensuels

Ventes = 120 000 euros

Coûts traduction = 0 euros

 

Revenus : 120 000 euros

 

Le principal avantage est le coût nul de la traduction.

L’inconvénient est la qualité de la traduction, qui peut quelques fois induire le client en graves erreurs ou susciter la méfiance suffisante pour que le client ne termine pas son achat.  Notre expérience et les données factuelles du secteur nous indiquent que, dans les processus où interviennent les traducteurs professionnels, le taux de conversion a une moyenne de 15 % supérieure à celle d’une traduction automatique.

 

De plus, la traduction automatique a un impact sur les retours des produits et les questions au service client dû à la qualité et l’interprétation incertaines des contenus et des produits.

 

Processus avec l’intervention d’un traducteur professionnel

 

Dans les processus avec l’intervention de traducteurs professionnels, nous estimerons, dans tous les cas, un taux de conversion de 4,6 grâce à la meilleure qualité des contenus. Ce taux peut varier un peu entre chaque modalité, bien que les changements ne soient pas très importants et que la principale différence se trouve dans les coûts de chaque modèle.

 

  1. Traduction humaine 

Dans ce cas, supposons un coût de 0,09 €/mot pour un traducteur professionnel, qui peut être inférieur pour ce volume de contenus mensuels et dépend des pairs de langue. Ce cas est le plus inefficace de la partie de traduction professionnelle, étant donné que les avantages de la technologie des mémoires de traduction et des glossaires ne sont pas utilisés. De plus, c’est celui qui apporte le moins de cohérence et d’homogénéité aux textes car les mêmes messages ou termes peuvent être différemment traduits, ce qui pourrait compliquer notre stratégie du point de vue SEO.

 

L’avantage principal est la qualité.

L’inconvénient est le coût.

 

Les calculs sont les suivants :

30 000 visiteurs x 4,6 % taux de conversion = 1 380 achats par mois

1 380 achats x 100,00 € ticket moyen = 138 000 euros de vente par mois

 

Besoins de traduction

500 produits x 200 mots = 100 000 mots à traduire

100 000 mots x 0,08 €/mot coût traduction = 8 000,00 € coût traduction

 

Résultats mensuels

Ventes = 138 000,00 euros

Coûts = 8 000,00 euros

 

Revenus : 130 000 euros

 

  1. Mémoires de traduction + Traduction humaine

Ce cas est beaucoup plus efficace que celui de la traduction humaine. La qualité est supérieure car l’homogénéité de la traduction est maintenue. Dans ce cas, il est basé sur l’utilisation de glossaires et de mémoires afin de ne plus traduire ce qui a déjà été traduit. Étant donné que ces textes ont déjà été traduits par un traducteur professionnel, la qualité des traductions est la meilleure : la seule chose que fait la machine est les remplacer afin qu’ils soient révisés par le traducteur.

Nous avons choisi un prix de 0,057 €/mot. Ce prix est très conservateur et est choisi en tant qu’exemple, mais les épargnes peuvent atteindre 70 % par rapport à la traduction humaine selon le nombre de produits et la variété du contenu. Dans ce système, plus on traduit et plus le processus est optimal.

 

L’avantage principal est la qualité, qui est la meilleure.

Il n’a aucun inconvénient.

 

Les calculs dans ce cas seraient tels que :

30 000 visiteurs x 4,6 % taux de conversion = 1 380 achats par mois

1 380 achats x 100,00 € ticket moyen = 138 000 euros de vente par mois

 

500 produits x 200 mots = 100 000 mots à traduire

100 000 mots x 0,057 €/mot coût traduction = 5 700,00 € coût traduction

 

Ventes = 138 000,00 euros

Coûts = 5 700, 00 euros

 

Revenus : 132 300 euros

 

  1. Mémoires de traduction + Traduction automatique + Traduction humaine

Ce modèle est une bonne approximation lorsque le coût est un facteur essentiel, étant donné qu’il nous permet de le réduire en utilisant un processus automatique de traduction automatique suite à celui des mémoires et glossaires. Dans ce cas, le traducteur professionnel effectue un processus de révision et de post-édition qui garantit la correction et la qualité des textes, bien que la traduction soit plus littérale qu’une traduction complètement professionnelle.

 

Le principal avantage est le rapport qualité/prix.

Le principal inconvénient est que la traduction est un peu plus littérale.

 

Nous avons choisi pour notre exemple un coût de 0,037 €/mot, qui peut varier selon les caractéristiques du client :

 

30 000 visiteurs x 4,6 % taux de conversion = 1 380 achats par mois

1 380 achats x 100,00 € ticket moyen = 138 000 euros de vente par mois

 

500 produits x 200 mots = 100 000 mots à traduire

100 000 mots x 0,037 €/mot coût traduction = 3 700,00 € coût traduction

 

Ventes = 138 000,00 euros

Coûts = 3 700, 00 euros

 

Revenus : 134 300 euros

 

Chez blarlo.com, nous utilisons toujours la technologie pour optimiser les résultats des traductions de nos clients, concevons avec vous le processus de traduction le plus adapté à vos besoins, et obtenons la meilleure traduction avec un prix très réduit. Dans les e-commerce, l’utilisation de la technologie peut réduire les coûts de traduction jusqu’à 60 % et le fait de compter sur des traducteurs professionnels traduisant vers leur langue maternelle vous permettra d’augmenter vos revenus.

Conseils qui vous aideront à augmenter les ventes et à prêter un meilleur service sur votre site :

  • Environ 75 % des e-shoppers préfèrent acheter des produits et des services décrits dans leur propre langue, ce qui veut dire que traduire les produits de votre site augmentera fortement vos ventes.
  • Plus de 50 % des clients e-commerce affirment qu’ils préfèrent acheter dans un magasin en ligne qui parle leur propre langue que dans un magasin qui ne la parle pas, même si ce dernier offre de meilleures remises.
  • Traduire les questions fréquentes, l’aide et les courriels du service client peut réduire jusqu’à 50 % le coût d’assistance de votre site. Le processus sera simple et rapide grâce à notre technologie.
  • Les avis des clients sur le produit génèrent 12 fois plus de crédibilité que le contenu créé par l’entreprise. Traduire ces opinions à l’aide de traducteurs professionnels de langue maternelle aidera à augmenter vos ventes.

 

 

Spread the love

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais)

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.