Comment traduire un tweet ?

Une des caractéristiques de Twitter est sa limite de caractères par message public. Cela signifie que la personne qui rédige le message a seulement 140 caractères pour s’exprimer. Par conséquent, la traduction est également limitée par ces caractères et devient un véritable défi pour certaines langues. Autrement dit, si l’on traduit de l’espagnol vers l’anglais, on n’aura probablement pas beaucoup de difficultés puisque l’anglais est une langue avec une structure plus simple et occupe habituellement moins d’espace que l’espagnol. Toutefois, si le texte doit être traduit de l’anglais vers l’allemand, il aura probablement certaines complications. L’allemand est une langue dont les mots sont très longs parce qu’elle réunit souvent plusieurs mots dans un seul (entre autres). Le résultat ? Pas assez d’espace.

Comment traduire en cas de restrictions d’espace ?

Voilà une question qui concerne non seulement l’univers des tweets, mais aussi la traduction des sous-titres. Dans ces conditions, nous conseillons de tenir compte des aspects suivants :

  • Le nombre maximum de caractères par message. Il s’agit d’un aspect très évident mais dont il faut tenir compte car, sinon, le message pourrait ne pas être publié.
  • Caractéristiques linguistiques de la langue cible. Même exemple. Si nous savons que l’allemand tend à prendre plus d’espace, il faudra concevoir différentes solutions pour transmettre le même message que l’original, comme dans le cas de l’adaptation.
  • L’essence du message à transmettre. Dans le cas de la traduction vers l’allemand d’une publication rédigée en anglais, il faudra saisir le cœur du message pour l’adapter en allemand de sorte que tous les caractères entrent dans la limite établie.
  • La structure de la langue cible en marketing. Twitter est un outil de plus de marketing. Cela implique que, outre la difficulté de devoir respecter la limite de caractères et d’adapter le message à la langue cible, le traducteur doit également être en mesure de choisir les termes exacts de vente. Soit, être un expert en marketing. Car, ne l’oublions pas, une mauvaise traduction peut ruiner une campagne publicitaire ou un nom de marque.
  • Le public du message. Outre les points précédents, le traducteur doit toujours garder à l’esprit le type de public de la marque et du compte Twitter du client. De cette façon, vous obtiendrez ainsi le ton et les bons termes pour capter l’attention du public cible en question.

De nombreux articles mentionnent l’outil Bing Translator pour la traduction des tweets. Le site de Twitter offre à ses utilisateurs un guide pour aider ses lecteurs. Cependant, il s’agit une fois de plus d’un traducteur automatique. Bien que cet outil pourrait être utile pour comprendre le sens d’un message — ce qui n’est pas toujours le cas car il s’agit toujours d’un traducteur automatique —, Bing Translator n’est pas valable pour traduire les tweets des comptes officiels des grandes marques et multinationales. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un traducteur automatique ne peut pas tenir compte de tous les points mentionnés ci-dessus. Du moins pour l’instant.

Spread the love

This post is also available in: Español (Espagnol)

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.